Armand Marquiset, fondateur des Petits frères des pauvres

Né en 1900 au château de Montguichet, Armand Marquiset se fit connaître par son engagement en faveur des plus démunis.

La naissance d’une vocation

Le Comte Armand Marquiset naît à Gagny le 29 septembre 1900. Issu de l’aristocratie française, il se forme d’abord au piano. Après par la mort de sa grand-mère, il concilie sa foi et sa carrière en venant en aide aux personnes pauvres et isolées. En 1936, il s’investit auprès des enfants défavorisés avec l’association Les Amis de la banlieue, et se consacre également aux personnes déplacées pendant la guerre. Le 19 avril 1946, une fois le conflit achevé, il crée Les Petits frères des pauvres.

Les premières actions

L’association a pour objectif d’accompagner les personnes souffrant de pauvreté, de solitude ou de maladie, en particulier les plus de 50 ans. Les premières actions sont destinées aux personnes âgées pauvres du quartier Saint-Ambroise à Paris, dans un contexte de restrictions alimentaires toujours actives à l’issue de la guerre. Face au besoin important, l’association élargit son périmètre d’intervention.

La philosophie de l’association

L’association est neutre sur le plan politique et confessionnel. malgré l’engagement catholique du Comte Marquiset. Toutefois, le moment de Noël est un instant privilégié de partage entre les membres des Petits frères et leurs protégés. L’aide apportée concerne aussi des biens matériels non indispensables. L’une des devises de l’association est : « Ce dont les pauvres ont le plus envie est plus important que ce dont ils ont le plus besoin ». Des diamants sont ainsi offerts aux couples célébrant leurs noces du même nom.

Le Château du bonheur

En 1949, Armand Marquiset transforme le château familial en « château du bonheur » pour accueillir certains bénéficiaires de la fondation pendant les vacances. Cette mission est toujours assurée au sein du château de Montguichet. Armand Marquiset quitte l’association en 1965. Il mettra en place deux autres fondations, Frères des hommes, qui apporte un soutien aux populations pauvres du tiers-monde, et Les frères du ciel et de la terre, qui aide les personnes souffrant de solitude.

Un bienfaiteur visionnaire

Mort en 1981 en Irlande, il apparaît comme un précurseur, qui sut privilégier l’aspect relationnel et la dignité humaine et pressentir la pauvreté contemporaine, marquée par l’isolement et la solitude.

Sources :

  • FONDATEUR DE « FRÈRES DES HOMMES » Armand Marquiset ou les Fioretti du vingtième siècle, Le Monde, 29 septembre 1981.
  • Petitsfreresdespauvres.fr.
  • Armand Marquiset, le petit frère des pauvres, Société historique du Raincy et du pays d’Aulnoye.

À lire aussi