Les Pins d’Europe

Quatre espèces européennes de pins sont plantés dans l’arboretum. Ces arbres sont des Conifères de la famille des Pinacées caractérisés par des feuilles en forme d’aiguilles, semi-circulaires et rigides qui sont groupées par deux sur un court rameau. Elles sont adaptées à la sécheresse grâce à un épais revêtement externe et renferment des canaux sécréteurs de résine. Ces aiguilles sont persistantes, restant de 4 à 5 ans sur l’arbre qui demeure vert tout au long de l’année. Un arbre porte à la fois des organes reproducteurs en forme de petits cônes mâles et des cônes femelles plus gros (“les pommes de pin”). Les pins peuvent vivre de 250 à 500 ans et sont souvent forestiers. Ce sont des essences de pleine lumière qui supportent bien la sécheresse et les sols pauvres.

Pin sylvestre

Le pin sylvestre (Pinus sylvestris) peut atteindre 40 à 50 m de haut. Il se reconnaît à la couleur rougeâtre de son écorce. Il forme de grandes forêts en montagne,
entre 800 et 1600 m d’altitude, de préférence sur les versants ensoleillés. En plaine, il a été très utilisé en reboisement car sa croissance est très rapide. Toutefois, ses aiguilles se décomposent très lentement et contribuent à l’acidification des sols.

Pin à crochet

Le pin à crochet (Pinus uncinata) doit son nom à la forme des écailles de son cône femelle qui sont munies d’une saillie en forme de crochet. C’est un arbre qui reste petit (10-25 m) et vit en haute altitude (dans l’étage subalpin entre 1600 et 2200 m), formant de très belles forêts dans les Alpes et les Pyrénées. Il préfère les sols siliceux et se maintient dans les stations
difficiles : pentes, falaises et éboulis. De très nombreux oiseaux comme le bec croisé se nourrissent de ses graines.

Pin noir d’Autriche

Le pin noir d’Autriche (Pinus nigra) est originaire du centre de l’Europe. On le trouve entre 250 et 1600 m sur une grande variété de sols. Son écorce se détache en plaques épaisses, gris violacé et son enracinement est très profond. On l’utilise en montagne en reboisements pour la restauration des terrains et éviter l’érosion.

Pin des Balkans

Le pin des Balkans (Pinus leucodermis) provient des montagnes de Bosnie et d’Italie. Il doit son nom à son écorce gris pâle, légèrement craquelée avec des zones plus blanches. Les deux aiguilles sont recourbées vers le haut et disposées en verticilles très denses. Les cônes femelles sont très gros, pointus et de teinte bleue violacée. Les pins ont un très grand intérêt économique pour la filière bois : menuiserie et fabrication de pâte à papier. La résine est exploitée pour la production d’essence de térébenthine et de colophane qui sert à enduire le crin des archets des instruments à cordes.

 

Christiane LICHTLÉ
Conseillère municipale déléguée aux espaces verts
Docteure en sciences naturelles

Les Pins d’Europe en images

 

À lire aussi