Les Chênes de notre région

Les chênes

Les chênes (Quercus) sont bien représentés dans l’hémisphère nord tempéré avec plus de 800 espèces différentes. Les chênes appartiennent à la famille des Fagacées. On trouve sur le même arbre des fleurs mâles et des fleurs femelles regroupées en chatons qui apparaissent en avril-mai. Le fruit caractéristique de toutes les espèces est un gland inséré dans une cupule, il ne contient qu’une seule graine. Il existe 4 espèces de chênes européens dans l’arboretum : le chêne sessile (Quercus petraea), le chêne pédonculé (Quercus robur), le chêne pubescent (Quercus pubescens) et le chêne chevelu (Quercus cerris). Ces arbres peuvent atteindre de 20 à 40 m de haut et vivre jusqu’à 500 ans mais ils ne fructifient qu’à partir de 20 à 50 ans. Ils ont tous des feuilles simples, alternes, plus ou moins lobées et caduques (donc renouvelées chaque année).

Le chêne pédonculé

Le chêne pédonculé possède des feuilles sans pétiole qui ont deux oreillettes à la base et des glands portés par un long pédoncule. C’est l’inverse pour le chêne sessile : les feuilles ont un pétiole bien développé, tandis que les glands en sont dépourvus. Ces deux essences sont souvent mélangées et forment les plus belles forêts françaises (chênaies) souvent associées avec le hêtre (chênaies-hêtraies). Elles occupent 30 à 40% de la surface des plaines et collines (4 millions d’ha) à l’exception des zones méditerranéennes. Leur bois très dur est très recherché en ébénisterie. Les glands sont consommés par les sangliers dans les forêts. Les feuilles sont souvent attaquées par un champignon, l’oïdium qui forme un feutrage blanc à la surface des feuilles.

Le chêne pubescent ou chêne blanc

Le chêne pubescent ou chêne blanc se caractérise par des feuilles vert-gris, couvertes de poils sur la face inférieure. Cette espèce aime la chaleur (thermophile) et le soleil (héliophile), elle est donc bien représentée dans les plaines méditerranéennes. Le chêne pubescent est aussi appelé chêne truffier en Périgord, car la truffe se développe à ses pieds.Le chêne chevelu est rare en France, on le trouve uniquement à l’état spontané dans le Doubs et le Jura. Son nom provient de l’aspect de son gland qui est logé dans une cupule garnie de poils semblables à des cheveux. Dans la mythologie grecque, le chêne est associé à Zeus, le dieu du tonnerre. La feuille de chêne est devenue un motif décoratif présent sur des décorations comme la Légion d’honneur ou l’Ordre national du Mérite.

Christiane LICHTLÉ
Conseillère municipale déléguée aux espaces verts
Docteure en sciences naturelles

Les Pins d’Europe en images

À lire aussi