Charmes et charme-houblon

Dans les régions tempérées, le charme commun (Carpinus betulus) associé aux chênes constitue des chênaies-charmaies. Cet arbre de taille moyenne (25m) présente un tronc étroit avec des cannelures hélicoïdales peu marquées. Les feuilles ovales et alternes ont un limbe gaufré dont le bord est doublement denté. Elles deviennent marron à l’automne et tombent seulement en hiver (feuilles dîtes marcescentes comme celles des chênes sessile et pédonculé). Les fleurs mâles et femelles sont très réduites et minuscules, elles sont regroupées en chatons distincts qui s’épanouissent au début du printemps. Les chatons sont caractéristiques de la famille des Bétulacées. Les chatons mâles sont cylindriques et pendants, chaque fleur dépourvue d’enveloppe florale comprend de nombreuses étamines. Les chatons femelles très différents se forment sur le même arbre. Ils sont dressés discrets et se signalent par les stigmates rouges des fleurs. La pollinisation est effectuée par le vent. Les fruits disposés en grappes sont des samares: des akènes attachés à une bractée trilobée formant une aile, qui favorise la dissémination par le vent. Le charme fournit un excellent bois de chauffage. On l’utilise aussi pour faire des haies (charmilles) où s’abritent de nombreux oiseaux.

Un autre charme, le charme d’orient (Carpinus orientalis), originaire d’Asie mineure, est aussi présent dans l’arboretum. Plus petit, n’atteignant que 10m de haut, il se distingue par la forme simplement dentée de la bractée des samares.

Le charme-houblon (Ostrya carpinifolia) présente des feuilles caduques comparables à celles du charme commun et appartient aussi à la famille des Bétulacées. Les chatons de fleurs mâles longs et pendants rappellent ceux du charme commun. Ils apparaissent en automne et ne s’épanouissent qu’au printemps suivant. Les chatons femelles disposés sur le même arbre, ont une morphologie nettement différente: ils sont en forme de cônes globuleux pendants, qui prennent une teinte brune à maturité. Ils  ressemblent alors aux fruits du houblon, d’où le nom commun de cet arbre. En France, cet arbre résistant à la sécheresse, pousse spontanément uniquement dans les montagnes des Alpes maritimes et en Corse. Il est très abondant en Europe centrale. Cette espèce rustique s’est bien acclimatée à notre région.

Christiane LICHTLÉ
Conseillère municipale déléguée aux espaces verts
Docteure en sciences naturelles

Charmes et charme-houblon en images

 

 

À lire aussi