Portrait du moustique tigre : adoptons les bons réflexes

Dans le cadre de la surveillance des maladies infectieuses et à l’approche de la période estivale, soyez vigilants quant au développement et à l’implantation du moustique tigre sur le territoire francilien et sur ses implications en matière de santé publique.

Qui suis-je ?

Je suis le moustique Aedes albopictus, dit moustique tigre. Je suis un insecte diurne, je pique principalement le matin et le soir. Je suis silencieux et de très petite taille, en effet je suis plus petit qu’une pièce de 1 centime. Mes pattes postérieures sont noires et possèdent cinq anneaux d’écailles blanches. Ma partie dorsale du thorax est couverte d’écailles noires. Au milieu se trouve une ligne droite médiane bien visible d’écailles blanches.

Ma période d’activité va de début mai jusqu’à fin novembre. Je suis désormais durablement implanté dans l’ensemble des départements de la Région Île-de-France. Dans certaines conditions, je peux transmettre des pathologies telles que le chikungunya, la dengue ou le zika.

Comment éviter ma prolifération ?

La femelle pond dans des réservoirs d’eau artificiels. Chaque ponte peut être constituée de plusieurs centaines d’œufs. Pour que je ne m’invite pas dans vos jardins vider régulièrement ou supprimer les coupelles sous vos pots de fleurs, vases, ou remplissez les de sable afin de conserver l’humidité sans qu’il y ait d’eau stagnante. Pensez à ranger vos récipients de jardinage ou de jeux à l’abri de la pluie. Recouvrez les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet et curez les gouttières pour faciliter l’écoulement des eaux.

Comment vous protéger de mes piqûres ?

Quand vous êtes à l’extérieur portez le plus possible des vêtements longs, amples et clairs. Utilisez régulièrement des répulsifs cutanés et des moustiquaires.
Sachez qu’un réseau de pièges est déployé par l’Agence Régionale de Santé sur le territoire dont un est localisé à Gagny.

Comment savoir si vous avez été piqués ?

La première caractéristique de ma piqûre est une sensation de démangeaison arrivant très rapidement, et s’intensifiant pendant plusieurs minutes. Ensuite se forme un bouton ressemblant à une cloque un peu plate, comme une ampoule, un peu plus claire que la couleur de votre peau, avec un halo rouge pouvant s’élargir selon les réactions personnelles. Le bouton est généralement dur, chaud et douloureux.

Ma piqûre gratte quasiment instantanément puis les démangeaisons disparaissent. Elles peuvent néanmoins réapparaître pendant plusieurs jours en cas de variation de température, après une douche par exemple.