Construire la ville de demain

De nombreux défis se présentent à nous pour l’avenir : le climat, l’adaptation des infrastructures, la qualité de vie et celle de l’environnement. La ville de demain est une promesse qui doit prendre en compte ces enjeux. La Municipalité travaille depuis déjà trois ans pour réaliser cette ambition et elle compte bien poursuivre son engagement pour les années à venir.

Le premier pilier pour construire la ville de demain est l’urgence climatique, il s’inscrit dans chaque réflexion de projet existant ou à venir. Le deuxième englobe la pluralité des usages que nous faisons de l’espace public, pour le rendre accessible et agréable à toutes et tous. Enfin, la durabilité des bâtiments mobilise de nombreux acteurs car nous ne pouvons penser un projet sans envisager sa durabilité dans le temps.

Voirie et espace public

Entre espaces et aménagements publics de qualité, la Ville s’investit pour offrir aux Gabiniennes et Gabiniens un cadre de vie agréable où chacun est acteur et responsable de son quotidien. Pour répondre aux enjeux de déplacements et d’environnement, la Municipalité œuvre pour une commune durable, entre développement urbain maîtrisé et nouvelles mobilités.

Préserver la quiétude du pavillonnaire

Limiter la vitesse à 30 km/h dans toutes les rues des quartiers pavillonnaires, excepté sur les axes principaux, pour la sécurité et le bienêtre de toutes et tous est un enjeu fort du mandat. Une réglementation spécifique, avec l’installation d’une signalisation ou d’un aménagement dédié, a donc été mise en place dans de nombreuses rues.

Penser et promouvoir les mobilités douces

La mobilité douce est un mode de transport plus écologique qui englobe des modes de déplacement non-polluants, comme la marche, le vélo ou la trottinette. Afin de poursuivre dans la logique de limitation de la vitesse, des pistes de développement de mobilités douces sont à l’étude avec pour objectif de limiter les déplacements intra urbains en voiture des Gabiniennes et Gabiniens. Pour cela, il faut une alternative sécurisée pour les déplacements doux. C’est pourquoi le déploiement d’un réseau cyclable continu reliant les communes du
territoire aux pôles d’équipements les plus proches est en réflexion. Il s’agit également de créer des espaces de stationnement sécurisés pour les vélos aux abords des gares. Ces
besoins sont pris en compte dans le cadre des nouveaux aménagements.

La Ville a par ailleurs convaincu Île-de-France Mobilités de la nécessité de prolonger la ligne de bus 701, qui facilite l’accès au centre-ville et aux équipements de proximité. Un plan de circulation est également en travail afin de désengorger les Abbesses et la Pointe de Gournay, et de répartir les flux de véhicules entrants et sortants.

Refaire et adapter la voirie

La réfection de la voirie se poursuit avec une réflexion sur l’enfouissement des câbles électriques et téléphoniques. Cependant, l’enfouissement des réseaux n’est pas systématique. De plus, la mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite lorsque c’est techniquement possible, est une mesure prise au sérieux. L’année 2022 à Gagny était celle de l’inclusion : de nombreuses actions ont été entreprises, pour sensibiliser les Gabiniennes et Gabiniens sur le handicap. La Ville souhaite prolonger cette position en 2023 et rendre la voirie plus accessible pour tous.

Depuis 2021, le Plan Marne propre 2024 limite la possibilité de réhabiliter autant de voiries que souhaité. De nombreuses actions de mise en conformité de reprises d’assainissement
vont améliorer la qualité des eaux de la Marne et de la Seine. Cette initiative écologique, de par ses nombreux travaux, nécessite de mobiliser un grand nombre de personnes, rendant difficile l’avancée des chantiers de la Ville. Toutefois, des conventions sont passées avec le Territoire pour réaliser des tapis de chaussée en fin de travaux, optimisant ainsi les finances pour la réfection de nos rues.

Des réseaux d’eaux usées ont été créés sur les voies qui en étaient dépourvues dans les quartiers Pointe de Gournay et Parc Carette, et sont en cours dans les quartiers du Chénay et Époque. Cela relève avant tout d’une ambition environnementale permettant le traitement des eaux usées. De plus, l’entretien de ce réseau est à la charge des collectivités territoriales (l’Établissement Public Territorial Grand Paris Grand Est et Département), contrairement aux fosses septiques qui doivent être entretenues par les propriétaires. Une attente exprimée de longue date par les Gabiniennes et Gabiniens.

Des consultations publiques sont mises en place sous forme d’enquête quant à l’aménagement envisageable en termes de stationnement ou de sens de circulation lors d’une reprise de voirie, lorsque l’ampleur du projet le permet. Une commission voirie se réunit tous les 15 jours : elle examine les sollicitations des riverains pour y apporter des réponses et des mesures correctives.

Assurer la sécurité de tous les usagers

La visibilité de tous les passages piétons de la ville a été améliorée. Certains ont été mis en lumière et des lanternes vétustes ont été remplacées pour une meilleure efficacité. Aussi, la mise aux normes sonores des carrefours à feux pour les personnes malvoyantes a eu lieu sur l’ensemble de la ville. Enfin, la sécurité des piétons est assurée par la mise en place de plateaux surélevés, permettant une traversée sans encombre ainsi que le ralentissement des véhicules.

Le désenclavement des Dahlias est une priorité pour la Municipalité, notamment pour la sécurité des habitants du quartier et la lutte contre les trafics de stupéfiants. L’objectif est de percer une nouvelle voie d’accès par le sud. Une discussion est entamée avec les bailleurs et l’État pour rendre ce projet possible sur le plan financier.

Allô ma rue, votre lien privilégié avec la Ville

Depuis 2019, un dispositif de signalement permet aux Gabiniennes et Gabiniens d’alerter les services municipaux de la présence d’obstacles sur la voie, de dysfonctionnements divers ou même des incivilités. Allô ma rue est disponible sur la page d’accueil du site de la ville et via l’application Ville de Gagny. Vous pouvez donc vous en servir en temps réel, directement via votre smartphone.

Maîtriser la consommation d’énergie

Gagny souhaite réduire la consommation électrique et le coût de l’éclairage public en utilisant un matériel spécifique, à savoir des LED pilotées. Cette gestion connectée, initiée en 2023, donne la possibilité, en baissant l’intensité lumineuse et la puissance, de réduire le coût de l’énergie sans laisser la ville dans une atmosphère trop sombre tout en maintenant la
visibilité et en garantissant la sécurité des usagers, une obligation légale pour les maires. Ce nouveau système permet un meilleur éclairage. En effet, au lieu d’une lumière diffuse, les LED créent un cône lumineux plus précis, améliorant la visibilité et la sécurité des usagers, tant en voiture qu’à pied.

Les illuminations de Noël ont été réduites en termes de quantité et de durée, dans une logique de sobriété énergétique. Leur implantation est cependant pensée afin de ne pas priver les passionnés des fêtes de fin d’année et les enfants. Cette année, elles seront visibles du 18 décembre 2023 au 8 janvier 2024. Les horaires d’allumage seront restreints, de 6 heures 30 à 8 heures le matin et de 17 heures 30 à 21 heures le soir avec deux nuits spéciales ininterrompues les 24 et 31 décembre.

Baisser l’intensité permet aussi de préserver la trame noire, c’est-à-dire un réseau formé de corridors écologiques caractérisé par une certaine obscurité afin de préserver les espèces nocturnes.

Nos réalisations

  • Démarrage de la mise en place de la gestion connectée de l’éclairage public
  • Amélioration de la sécurité des piétons sur de nombreux carrefours
  • Mise en double sens de la rue Henri Maillard
  • Passage aux LED
  • Travailler à l’extension de la ligne de bus 701
  • Limitation à 30km/h dans de nombreuses rues

Nos perspectives

  • Poursuivre la limitation de la vitesse à 30 km/h
  • Développer les mobilités douces
  • Établir un plan de circulation pour désengorger les Abbesses
  • Désenclaver le quartier des Dahlias
  • Passer la rue Contant en double sens

Bâtiments

La Ville gère de nombreux bâtiments administratifs, scolaires et sportifs. Il est donc nécessaire de les rénover, les moderniser et chaque fois que c’est possible, de les adapter aux nouvelles exigences environnementales.

Dans un but écologique, la température des bâtiments communaux a été abaissée à 19°C. La Ville a donc investi dans des connecteurs pour contrôler la température intérieure, en temps réel pour une meilleure maîtrise des coûts de l’énergie. Pour mettre à bien cela, le Schéma Directeur Immobilier Énergétique analyse une grande partie des bâtiments communaux pour identifier les plus énergivores.

Ce schéma est aussi utile pour déceler les différentes capacités d’optimisation par bâtiment ainsi qu’à l’orientation vers une production d’énergie renouvelable.

De plus, la Ville recherche systématiquement les subventions et aides dans le cadre de la transition énergétique. Les projets à venir sont donc élaborés en ce sens, en proposant un maximum d’options écologiques quand cela est possible.

Un certain nombre de bâtiments communaux sont concentrés au même endroit, favorisant un raccordement optimal à un réseau de géothermie. Ce système de chauffage permet
de récupérer la chaleur qui provient directement du sous-sol. Cette énergie renouvelable et inépuisable est déjà utilisée dans les logements sociaux du quartier des Peupliers à
l’aide du réseau de chaleur de Chelles. La Ville souhaiterait aussi inclure le groupe scolaire et le gymnase Charles Péguy ainsi que le Centre Socioculturel des Épinettes.

La commune étudie un projet de création d’un puits au nord de Gagny, avec l’aide de la Ville de Montfermeil.

Nouveaux bâtiments

Redynamiser la Ville, améliorer la qualité de vie des habitants : voici le moteur de l’équipe municipale pour la fin de ce mandat.

En mars 2022, le projet nommé « Îlot Centre-Ville » a été dévoilé. Il a pour but de repenser la voirie environnante et d’apporter de nouveaux commerces pour les Gabiniennes et Gabiniens. Cette initiative devrait pouvoir démarrer en 2025 en raison des fouilles archéologiques prescrites par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Pour rappel,
de nombreux commerces sont prévus tels qu’une brasserie et une salle de sport. Mais aussi un espace extérieur ludique et de loisirs et un lieu de coworking. De plus, le Centre Municipal de Santé sera déplacé dans le cadre de ce projet.

Quelques mètres plus loin, une halle gourmande composée de commerces de bouche, viendra animer le cœur de ville. Ces nombreux points de vente regroupés en un même lieu sauront ravir les Gabiniennes et Gabiniens en quête d’un déjeuner ou d’un dîner qui sort de l’ordinaire. L’objectif est double : proposer des produits de qualité et créer du lien social.

Pour les agents qui travaillent dans l’espace public, la création d’un point relais est envisagée. Des sanitaires et des vestiaires seront mis à disposition pour permettre aux agents de terrain d’optimiser leur qualité de vie au travail. La Ville est aussi à la recherche de foncier pour la création de nouveaux locaux de stockage pour le Centre Technique Municipal.

Nos réalisations

  • Schéma Directeur Immobilier Énergétique pour analyser les bâtiments communaux les plus énergivores
  • Inauguration de 6 bâtiments et rénovation des équipements sportifs
  • Lancement de l’extension de l’école Montaigne
  • Démolition et reconstruction de la crèche les Confettis

Nos perspectives

  • Projet « Îlot centre-ville » : aménagement de nouvelles infrastructures
  • Agrandissement de l’école Victor Hugo
  • Création d’une nouvelle structure petite enfance au-dessus de la Poste du centre-ville
  • Rénovation du Château de Maison Blanche