Budget de la ville

Le vote du budget est un acte essentiel dans la vie de toute collectivité territoriale, il traduit en termes financiers le choix politique de la Municipalité.

Pour l’année 2016, celui de notre ville a été bâti dans le cadre d’un contexte financier très contraint, mais reste placé sous le signe de la rigueur et de l’ambition. Toutefois, la Municipalité s’est engagée à maintenir ses taux d’imposition, qui restent les mêmes depuis 20 ans.

La gestion de la Municipalité repose sur trois piliers : La maîtrise des dépenses de fonctionnement pour poursuivre l’investissement, la maîtrise de la capacité de désendettement et la maîtrise de la fiscalité directe locale pour ne pas étouffer les Gabiniens par l’impôt.

De nouvelles contraintes

L’État, premier contributeur des collectivités territoriales, tend à se désengager et opère une baisse drastique de ses dotations à hauteur de 12,5 milliards d’euros en 3 ans.

Gagny participe à l’effort national de redressement des finances publiques, ce qui entraîne une baisse de 3,6 millions d’euros de recettes en moins sur 3 ans.

Le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a supprimé les aides annuelles de fonctionnement aux crèches municipales, ce qui représente 500 000 euros par an pour la ville de Gagny  et 9 millions d’euros par an sur l’ensemble du département.

Fonctionnement vertueux, investissements ambitieux

Loin de s’opposer, ces deux objectifs seront atteints grâce à un contrôle, toujours plus vigilant, des dépenses engagées et à une réflexion menée autour des choix d’investissement. La Ville réussit, grâce à un effort de gestion important, à maintenir un taux d’investissement important financé depuis 2014 sans aucun emprunt, et donc à maîtriser ses dépenses de fonctionnement tout en garantissant une qualité de service public.

Dans la séance du lundi 11 avril 2016, le Conseil Municipal de Gagny a adopté le budget de 2016 qui a permis de poursuivre la politique d’investissement de la collectivité, tout en assurant un service public de qualité aux Gabiniens. Ce budget s’élève à 87,7 millions d’euros, répartis entre 24,142 millions d’euros pour les dépenses d’investissement et 53,039 millions d’euros pour les dépenses de fonctionnement. Grâce à l’attention permanente portée sur les grands équilibres budgétaires, la bonne santé financière de la Ville, la Municipalité peut poursuivre la stratégie qu’elle met en œuvre depuis de nombreuses années. En effet, parallèlement au maintien de sa pression fiscale et à la maîtrise des dépenses de gestion courante, la Ville peut renforcer son autofinancement et ainsi accélérer le remboursement de sa dette.

Grands postes de dépenses : investissement et fonctionnement

Services généraux, administration publique locale : 17 millions d’euros.
Aménagements urbains, environnement : 16,68 millions d’euros.
Culture, sport, jeunesse : 12,24 millions d’euros.
Voirie, ordures ménagères, eau, assainissement : 11,45 millions d’euros.
Écoles-formation : 10,23 millions d’euros.
Social, famille, logement, petite enfance : 8,2 millions d’euros.

Un endettement maitrisé et un autofinancement préservé

La ville de Gagny est celle, des 39 villes de Seine-Saint-Denis, qui possède le meilleur niveau d’autofinancement : 17,65 pourcent contre 5 pourcent en moyenne sur les communes du département. Son montant pourra éventuellement varier à la hausse, en fonction des économies de gestion qui pourront encore être faites par un contrôle strict des dépenses. Ce niveau d’autofinancement répond à la volonté de la Municipalité de maintenir une épargne élevée, afin de préserver les marges de manœuvre et de réduire le recours à l’emprunt.

À lire aussi

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×