L’Eglise Saint-Germain

Construite en 1839, d’après les plans de l’architecte diocésain Blondel, en remplacement de l’ancienne église paroissiale devenue dangereuse suite à l’incurie administrative, l’église Saint-Germain connut des travaux d’agrandissement en 1868 et 1876. L’aumônier catholique allemand y dit la messe pour ses hommes lors de l’occupation de Gagny par les troupes prussiennes en 1870.

La loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 a chargé les communes de l’entretien des édifices religieux construits avant cette date.

Elle abrite un autel en bois, sculpté par Cruchet en 1872, la fresque murale de La Bataille de la Marne réalisée par Maurice Denis en 1920, restaurée par les Monuments de France en 1998, ainsi qu’une statue de Jeanne d’Arc signée Raoul Larche, datant des environs de 1920.

Le clocher actuel ne fut construit qu’en 1926.

Après la réfection de la couverture, l’église a fait l’objet d’importants travaux de peinture intérieure au cours de l’été 1995.

En 2015, suite à l’ouverture de la rue Jacques Chaban-Delmas et dans le cadre du réaménagement du cœur de ville, la municipalité entreprend les travaux de ravalement, de réfection de la toiture du clocher et la reconstruction des locaux annexes.

Le grand orgue de Saint Germain de Gagny

Il a été reconstruit et agrandi en 1972 par la Manufacture Danion-Gonzalès, en y intégrant la tuyauterie de l’instrument post-romantique, installée par Jean-pierre Jacquot, du début du vingtième siècle. En 2006, Bernard Dargassies a revu la composition des mixtures et procédé à quelques retouches de l’harmonisation.

Cet orgue de 2000 tuyaux, mécanique avec tirage électrique des registres, compte trente jeux répartis sur trois claviers et pédaliers. Sa sonorité équilibrée et puissante en fait un témoin caractéristique de la facture néo-classique. André Marchal, Maurice Duruflé, Gaston Litaize, Pierre Cochereau, Marie-Claire Alain, Daniel Roth, Olivier Latry, pour ne citer que les organistes les plus célèbres, y ont donné des récitals.

L’orgue de Saint Germain est au service de la Paroisse, et Lionel Bourgois en est le titulaire depuis 1991. L’instrument est également utilisé par le Conservatoire municipal pour la classe de Thomas Monnet. Des récitals sont programmés chaque année.

À lire aussi

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×