1945-2016. De la Libération à nos jours

La Libération entraîne à sa suite la renaissance de la République, qui se présidentialise avec le retour du général De Gaulle en 1958. Dans un contexte de forte urbanisation et de mondialisation marqué, la commune reste le lieu incontournable de la vie politique et administrative au niveau local.

Emile FONTAINE : 23/11/1944 – 24/10/1947

Émile Fontaine fut également inquiété durant la guerre : interné à Pithiviers, il sera maire de Gagny à la Libération.

Une rue porte son nom (l’ancienne rue des Primevères).

Xavier MONTENY : 24/10/1947 – 20/03/1959

Un square porte son nom.

Raymond VALENET : 20/03/1959 – 26/03/1977

Elu avec 26 voix sur 26, il est réélu le 21 mars 1965 avec 29 voix sur 29 puis le 20 mars 1971 avec 30 voix sur 30.

En octobre 1947, il devient adjoint au maire sous le mandat du Colonel Xavier Monteny. Il fut élu député de la Seine-et-Oise de 1962 à 1967, puis de la Seine-Saint-Denis de 1967 à 1978.

Engagé dans la Résistance dès 1940, Raymond VALENET est arrêté à l’été 1944 et déporté peu avant la Libération de Paris. Ses activités dans la clandestinité lui valent d’être décoré à multiples reprises et notamment de la Légion d’Honneur. Tout au long de son parcours politique, il restera très engagé sur la question des anciens combattants et des victimes de guerre. Son action sur la ville est très forte notamment sur le plan urbanistique. En 1978, son nom est attribué au foyer-club situé en face du château de Maison-Blanche.

Claude FAVRETTO : 26/03/1977 – 19/03/1983

Il a poursuivi la mutation urbanistique de Gagny avec notamment la transformation radicale de la place du Général de Gaulle. Plusieurs grands ensembles sont également construits sous son mandat.

Jean VALENET : 19/03/1983 – 18/06/1995

Parmi les réalisations notables de Jean Valenet figurent l’Aréna et le Club Raymond Valenet.

Michel TEULET : Depuis le 18/06/1995

Michel Teulet est né à Gagny dans le quartier de l’Époque. Il passera son enfance dans le quartier du Chénay puis à Jean Bouin. Scolarisé à l’école Pasteur, il obtient son baccalauréat au lycée Clemenceau de Villemomble. Il suivra les cours de la Faculté de droit et de sciences économiques à l’Institut d’études politiques de Paris. Il obtiendra une Maîtrise en droit public et en sciences politiques.

Il s’implique dans le devenir de sa commune dès 1971 où il devient conseiller municipal sous le dernier mandat de Raymond Valenet. Tout en assurant cette fonction communale, Michel Teulet continue sa carrière de haut fonctionnaire. De 1970 à 1981, il est nommé chargé de mission au secrétariat général du gouvernement.

En 1981, Michel Teulet rejoint Jacques Chirac et devient Chargé de Mission au cabinet du Maire de Paris.

Il suit celui-ci à Matignon comme chef adjoint du cabinet du Premier ministre de 1986 à 1988. Il sera également Secrétaire National du Rassemblement pour la République (RPR) de 1992 à 1995.

En 1983, Michel Teulet devient le premier adjoint au maire de Gagny.

Élu Maire en 1995, il sera réélu en 2001 avec 53,4 pourcent des suffrages, en 2008 avec 41,6 pourcent dans le cadre d’une triangulaire.

En 2014, il est élu Maire de Gagny pour la quatrième fois avec 61,9 pourcent, dès le premier tour.

De 1979 à avril 2015, il est Conseiller Général du canton de Gagny. Depuis mai 2015, il est Conseiller Général Honoraire du département de la Seine-Saint-Denis.

De 2010 à 2015, il a été Président de l’Association des Maires d’Île-de-France. Depuis juin 2015, il est président d’honneur de L’AMIF.

Depuis janvier 2016, il est le Président du territoire Grand Paris Grand Est.

À lire aussi

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×