L’église Saint-Germain, à travers les siècles

Les origines

L’église actuelle de Gagny a pris la place d’un premier édifice bâti sans doute au treizième siècle, puis dédié à Saint-Germain en 1525, à l’occasion d’un agrandissement.
Elle se trouvait un peu plus en retrait qu’aujourd’hui par rapport à la rue du général Leclerc actuelle.

L’abandon de l’ancienne église

L’église est fortement endommagée par la tempête de grêle qui s’abat sur la région en 1788, et voit l’eau s’infiltrer régulièrement par ses toits éventrés.
Les travaux de réfection de la toiture prennent un retard considérable, faute de volonté politique et de suivi administratif de la part des services de l’État.
Les problèmes de sécurité sont tels qu’en 1835 l’évêque de Versailles dont dépend la paroisse interdit la célébration de l’office divin dans le bâtiment. Un bâtiment provisoire en bois est construit à la hâte pour remplacer l’église, démolie par décision municipale quelques années plus tard. Les dalles funéraires sont à cette occasion reprises par l’entrepreneur, dont celle en marbre de la duchesse de Chevreuse, enterrée en 1679.

La nouvelle église

Elle est construite en 1839 et inaugurée le 19 décembre de la même année. Elle ne mesure à l’origine que 19 mètres de long sur 7,35 mètres de large, soit 140 mètres carrés. Les dimensions bien trop modestes de l’ensemble motivent une décision d’agrandissement décidée par le conseil en 1866 après bien des péripéties et prise intégralement en charge par la Fabrique de Gagny. Les travaux effectués en deux temps entre 1868 et 1876 ont permis à l’église Saint-Germain d’atteindre ses dimensions actuelles. Le clocher tel que nous le connaissons sera construit plus
tardivement, en 1926.

Les ornements intérieurs de l’église

L’autel

L’élément le plus important de l’église est sans doute l’autel, sculpté sous la direction de Michel-Victor Cruchet, artiste qui résidait à l’époque au château de Maison-Rouge. Il fut réalisé en 1872 à Paris.

La toile de la Bataille de la Marne

Une autre oeuvre remarquable a été placée plus tard dans la chapelle du Souvenir : il s’agit de la Bataille de la Marne, toile peinte par Maurice Denis en 1920 pour rappeler le rôle joué par
la commune lors du célèbre épisode des taxis de la Marne au début de la Première Guerre mondiale.

L’orgue

Le premier jeu d’orgue a été installé par l’abbé Desgroux, en poste de 1910 à 1926. Reconstruit en 1972, il comporte 2000 tuyaux.

Sources : Guyonnet, Georges, 1944. Gagny.

.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×